Investir dans le neuf à Toulouse, un bon plan ?

Toulouse Immobilier

Alors que le marché de l’immobilier est toujours au point mort dans de nombreuses métropoles françaises, la ville rose parait néanmoins tirer son épingle du jeu. Elle figure notamment sur le podium de nombreux classements spécialisés. Mais pour combien de temps encore ?

Avec 20 000 nouveaux habitants chaque année, Toulouse conserve son attractivité démographique et économique. Cela ne manque pas de se répercuter sur son marché de l’immobilier qui se porte bien par rapport aux autres grandes métropoles françaises. Selon explorimoneuf, Toulouse est la seconde meilleure ville où il fait bon d’investir. Dans un autre classement, la ville rose se permet même le luxe d’occuper la 3e place du classement des villes les plus accessibles afin d’effectuer un achat immobilier.

Toulouse doit en partie ces bons résultats à sa politique de construction ambitieuse. Le plan local d’urbanisme envisage ainsi de construire 6000 nouveaux logements par an et de mettre en place de grands projets comme La Cartoucherie, un écoquartier de 33 hectares comprenant 3100 logements et 6000 mètre carrés de commerces.
La construction de logements neufs est également dopée par les particuliers investisseurs : ceux-ci représentent aujourd’hui près de 60% des ventes. Les prix stables et l’arrivée massive de nouveaux locataires favorisent l’investissement en loi Duflot en région toulousaine.

Tout n’est cependant pas rose à Toulouse. En effet, la ville n’échappe pas à la tendance baissière des loyers constatée partout en France. Si les loyers des T1 et T2 restent fixes, les petites surfaces ainsi que les logements familiaux (T4) ont enregistré une baisse de 13 % en un an.

Ajoutons que les incertitudes pesant sur les dernières réformes de Cécile Duflot risquent, à la longue, de peser sur le moral des investisseurs. Récemment, la nouvelle ministre du Logement, Sylvia Pinel, a annoncé plusieurs mesures destinées à relancer la construction de logements.

Parmi celles-ci, mentionnons la modification du zonage Duflot et un assouplissement de la loi ALUR. Par sûr que ces changements de caps rassurent les investisseurs toulousains qui, pourtant, ne demandent qu’à investir… »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *