Location entrepôt : tout ce qu’il faut savoir

Location Entrepot

Pour abriter leurs locaux et développer leurs activités, plusieurs entreprises et particuliers ont recours à la location des entrepôts. Mais plusieurs d’entre eux se retrouvent avec de mauvaises surprises à la fin. Pour éviter de faire pareil, suivez les conseils suivants.

1er conseil : définissez vos besoins avec précision

Avant de vous lancer dans la recherche d’un entrepôt pour vos activités, il est important de vous asseoir et de faire le point de vos besoins en tenant compte de votre activité principale. Posez-vous les questions suivantes :

  • Quelle est la superficie qu’il vous faut ?
  • Quel est votre budget ?
  • Utiliserez-vous des engins de manutention à l’intérieur ?
  • Auriez-vous besoin d’un point d’accès précis ?
  • Auriez-vous besoin d’un système frigorifique ?
  • Si oui, quels en seront les performances et les besoins énergétiques qui y seront liés ?

Les réponses à ces différentes questions vous permettront d’orienter vos recherches dans le bon sens et d’éviter de vous lier par un contrat puis de vous rendre compte que l’entrepôt ne vous convient pas.

2e conseil : renseignez-vous sur la forme de la location

En effet, il existe deux formes de location d’entrepôt. La première, la plus courante, est celle où vous êtes l’unique utilisateur du local. Vous y installez l’ensemble de vos activités et vous l’exploitez à votre guise. Par ricochet, vous supportez l’ensemble des frais qui y sont liés.

La deuxième forme, qui peut être plus avantageuse dans de nombreux cas, est celle où vous partagez l’entrepôt avec un autre locataire. Et par conséquent, vous partagez également l’ensemble des frais. Le meilleur choix à faire entre les deux dépend essentiellement de votre budget, du volume et de la nature de vos activités.

3e conseil : vérifiez correctement les clauses du contrat de bail

Le contrat de bail est l’élément juridique qui vous lie à votre bailleur. Dès que vous y posez votre signature, toutes conditions qui y figurent s’appliquent automatiquement à vous. Il est donc important de le lire de manière attentive. De manière classique, si votre activité est de nature commerciale, industrielle ou encore artisanale, vous êtes tenu de signer un contrat d’une durée minimale de 9 ans. De plus vous devez vous assurer que le locataire a souscrit auprès d’une assurance. Cela vous procure un certain nombre d’avantages. Mais pour tout autre type d’activité, vous avez le libre choix quant à la durée que vous souhaitez pour votre bail. Enfin, veillez à des détails financiers tels que :

  • le montant du loyer : vous pouvez procéder à une négociation directe avec votre bailleur et prendre par l’intermédiaire d’une agence ;
  • le montant des charges et des travaux : pour éviter de vous retrouver dans un contentieux, définissez de manière claire la répartition des travaux et le responsable des impôts, primes et taxes liés au local.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *